Markyz en Equateur

20 juin 2007

Au milieu du monde

Tropical semble être le mot le plus adéquat pour caractériser ce pays ; quoique diversité soit également approprié. Forêt tropicale sèche, forêt tropicale humide, la végétation tient une place de choix au sein de cette contrée. Ceux qui viennent de la côte désertique péruvienne seront surpris d’un tel changement de paysages en si peu de kilomètres. Car la forêt équatorienne ne se résume pas à la seule jungle amazonienne, Quelques heures de bus depuis Quito suffisent pour se retrouver au milieu de monts d’un vert sombre qui abritent toucans, colibris, papillons de toutes sortes et autres espèces exotiques. L’Equateur est en effet le carrefour de la biodiversité animale et végétale. Symbole de cet environnement naturel exceptionnel : les îles Galapagos. Célèbre pour ses tortues terrestres qui servaient autrefois de montures aux hommes, cet archipel regorge d’espèces menacées. Il devient alors possible de nager avec les requins, les otaries ou encore les iguanes marins ainsi que de se promener au milieu de colonies d’oiseaux étonnants : fous à pattes bleues, frégates, dont le mâle en pleine parade nuptiale gonfle son cou écarlate pour impressionner la femelle, etc.

Autre aspect fascinant de l’Equateur : sa diversité culturelle. Chaque région, voire chaque ville, possède sa propre culture, portée par une communauté indigène, avec son lot de valeurs, croyances et traditions. Ces populations, qui considèrent appartenir à une nationalité à part entière, sont fortement attachées au respect de leur identité. Elles se sont, pour cela, regroupées au sein de

la Confédération

des nationalités de l’Equateur.

Posté par markyz à 11:47 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


Protection du contenu de ce site

Les photographies et textes présents sur ce site sont protégés par la législation en vigueur sur le droit d'auteur.

Article L122-4 du Code de la Propriété Intellectuelle

Toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle faite sans le consentement de l'auteur est illicite. Il en est de même pour la traduction, l'adaptation ou la transformation, l'arrangement ou la reproduction par un art ou un procédé quelconque.

Le maquillage ou effacement des éléments de propriété et le recadrage sont formellement interdits. Les contrevenants s'exposent à des poursuites, conformément aux articles L335-2 et L335-3 du Code de la Propriété Intellectuelle.

Posté par markyz à 11:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]